Plusieurs personnes souffrent de démangeaison au niveau de l'anus. Les causes de cette symptomatologie sont multiples et s'accompagnent fréquemment d'une dermite périanale. 

Plusieurs facteurs contribuent à la démangeaison: 

  • l'humidité locale par transpiration,
  • l'écoulement anal de mucus (souvent en relation avec le prolapsus hémorroïdaire),
  • l'écoulement de mucus vaginal, 
  • une hygiène locale inadéquate.

Dans le cas de pertes vaginales, le mucus acide coule en position déclive (la nuit) et irrite la région périnéale. Il n'est pas toujours nécessaire de recourir à des traitements antibiotiques. Une simple irrigation vaginale à l'eau tiède, sans aucun additif, suffit à éliminer ces pertes. L'irrigation se fait à l'aide d'une poire vaginale, environ une fois par semaine si nécessaire.

poire vaginale

Un autre facteur important réside dans les habitudes alimentaires, notamment la prise de caféine, de tannins (vin rouge) et de sauce tomate et de jus de tomate. (À noter que les tomates fraiches ne sont pas en cause).

De plus, le grattage, en blessant la peau, aggrave la situation en permettant à des bactéries et à des champignons de pénétrer à travers la barrière cutanée et ainsi ajouter une composante infectieuse.

L'utilisation de lingettes parfumées pour nettoyer peut ajouter un élément de dermatite de contact.

On retrouve aussi des dermatites allergiques, notamment chez certaines personnes qui utilisent les onguents à base de Xylocaine. Elles obtiennent alors un soulagement de courte durée suivi de recrudescence des symptômes.

En résumé, les causes les plus fréquentes du prurit anal sont :

  • caféine (thé, café, chocolat, cola)
  • tannins (vin rouge)
  • sauce tomate, jus de tomate
  • humidité : transpiration, pertes anales, vaginales
  • hygiène locale insuffisante
  • pathologies anales
  • dermatite de contact (onguents, parfums)
  • infections (champignons ou autres)

Le traitement doit d'abord viser à éliminer les causes anatomiques et alimentaires.

Traitements

  • traiter la cause (hémorroïdes, pertes vaginales)
  • éliminer la cause alimentaire, surtout la caféine et les tannins
  • nettoyer avec un savon non-parfumé le matin, lors de la douche
  • après chaque selle, utiliser une débarbouillette humide ou une lingette humide non-parfumée (la lingette Incognito, en vente en pharmacie, est biodégradable et peut donc être jetée dans la toilette)
  • si une dermite sévère est observée, on peut utiliser un onguent médicamenteux (Triacomb, Viaderm KC)
  • pour un entretien à moyen terme, on peut utiliser du Zincofax non-parfumé (15%) ou de la Pâte d’Ihle
  • si la peau est humide, on doit assécher (une poudre antifongique comme le Zeasorb AF est conseillée) ou tout simplement porter un tissu absorbant (papier-mouchoir)
  • très souvent, la peau est sèche ou a été affaiblie par une utilisation régulière d’onguents à base de cortisone. Dans ce cas, le chanvre protecteur pour les mains disponible chez Body Shop est un très bon moyen d’entretien à long terme et de prévention de la démangeaison
  • On peut aussi utiliser l'huile de chanvre avec de bons résultats
  • La crème CUTIBASE vendue en pharmacie aide à renforcer la peau affaiblie  
  • enfin, le médecin pourra décider de prescrire un antihistaminique au coucher (Atarax) afin de prévenir le grattage nocturne et les blessures qui en résultent.

 

 

Retour d'information